La porte d’embarquement ✈ 

Comment faire regretter à tous les passagers qui n’ont pas d’enfants d’avoir réservé le même vol?

Arriver à la porte d’embarquement où c’est presque silencieux avec un bébé qui cri à tue-tête et un enfants de 2 ans qui courre partout en chantant 😂 hahaha!

On a vu le feu 🔥 dans les yeux de plusieurs personnes 😝 

Bon vol?

Publicités

Donner pour Noël

En cette journée de frénésie dans les magasins, je me dis que la « règle » que nous avons instaurée pour les cadeaux est le meilleur moyen d’éviter le stress relié aux achats de Noël

Madison n’a que 2 ans et Anna 3 mois alors ça été facile à appliquer. On aura probablement plus de difficulté quand elles seront plus veille mais on va essayer de conserver ça le plus longtemps possible.

Notre règle est très simple, éviter les cadeaux matériels, privilégier les activités et le temps de qualité avec les enfants. Si certains sont incapable de se retenir, pas de cadeaux neufs, sauf pour les choses non réutilisables, exemple un livre avec autocollants.

Donc cette année, pas de magasinage des fêtes… quelle simplicité. Surtout que lundi midi, en allant porté Madison chez la gardienne, il y avait des voitures arrêtées sur plus de 2km pour se rendre aux magasins! On ‘a pas de voiture alors étant à vélo je serais arrivée avant tous, mais j’ai encore mieux ne pas avoir à être dans les magasins dans ces moments-là. J’ai eu le temps de faire le 1km aller et retour avant que les voitures qui étaient au coin de la rue en passant aient atteint la gardienne! J’avais le goût de demander s’il avait entendu parler du magasinage sur internet « en ligne » (en ligne d’attente… la pognes-tu!) 😂

Bref, Madison joue beaucoup avec sa poupée et elle n’avait pas de berceau la pauvre (poupée) alors elle dormait dans sa poussette. J’ai trouvé un berceau sur Gumtree (équivalent de kijiji), voilà, affaire classée!

DSC_4616.jpg

En plus, je n’aime pas magasiner et ça me fait gricher des dents entendre: « Je ne sais pas quoi acheter pour Noël à untel. » Quand j’entends cela, je me dis que les boutiques et leur marketing ont bien fait leur job! Noël est censé être à propos de donner, la générosité, pas acheter et surconsommer, mais disons que la tendance de surconsommation est bien établie depuis longtemps et qu’on en faisait partie.

Il y a donc plusieurs raisons qui ont poussé cette décision.

  1. Malgré n’avoir acheté que très peu de jouets depuis la naissance de Madison, on a déjà beaucoup trop, on s’en est fait donner à plusieurs reprises par des amis dont les enfants sont rendus plus vieux. On doit en ranger ailleurs et alterner car sinon c’est juste trop.
  2. Le temps de qualité est beaucoup plus mémorable qu’un jouet.
  3. Les jouets sont en général très utilisés que quelques semaines puis ils seront au fond d’un bac pour une éternité ce qui fait que sur internet et dans les magasins seconde main il y a amplement de jouets comme neuf.
  4. On donne une 2e (3e, 4e…) vie à des jouets au lieu d’ajouter à la surconsommation et acheté des jouets neufs qui contribueront à remplir les dépotoirs un jour ou l’autre…
  5. En achetant dans les magasins seconde main, c’est surtout des fondations au lieu de multinationales.
  6. C’est moins cher ou pour le même prix, un jouet usagé sera de meilleur qualité (il a déjà survécu un ou plusieurs enfants…😝).

Cette petite page d’histoire sur notre nouvelle philosophie n’est aucunement un jugement, si ça peut vous faire réfléchir sur vos habitudes de consommation tant mieux, car au fond ce sont nos enfants à qui nous laisserons une planète dans un état ou un autre… C’est aussi une façon de m’assurer qu’on n’abandonnera pas, sinon vous serez là pour me le rappeler. 😉

Joyeux Noël à tous!

On espère venir vous voir à la fin janvier!

Mon beau sapin… 🎄

Julien voulait un sapin de Noël « pas trop petit », alors je pensais 1,5m. Vous comprendrez que c’est déjà beaucoup plus gros que notre sapin de 40cm qu’on a laissé au Québec.

Julien pensait au moins 6 pieds… Alors nous en sommes venus à un compromis, un arbre de 6 pieds, mais version mince (slim) pour ne pas qu’il prenne tout le salon… 

Alors voici notre sapin, Mady et Julien sont allés le chercher avec le cargobike et ils l’ont décoré ensemble. 

Joyeuses fêtes! 🎁🎄🎁 

Des couches roses!

Je lave toujours notre linge à l’eau froide, peut importe lequel. Je ne prends pas de chance, en plus c’est plus écologique et économique, comme utiliser des couches lavables.

Je lave du linge dans la même brassée que les couches, surtout parce que je ne tolére pas de faire des brassées de lavage presque vide, et encore moins quand c’est plusieurs fois par semaine.

Pour ceux qui ne sont pas familier avec les couches lavables, on ne fait pas que mettre la couche direct dans la laveuse quand elle est pleine… En général, il y a une pellicule dans la couche qu’on enlève, c’est comme un bout de papier de toilette très epais qui ramasse la majorité des dégâts. Ensuite, il y a parfois du frottage à faire et on peut tremper la couche jusqu’au moment de laver, on essort et hop dans la laveuse.

Bref, c’est ce que je fait depuis 2 ans, sauf pour une petite pause de 2 mois avant la naissance de Anna. ☺ 

En passant, je n’ai pas vu de savon « doux pour bébé » qui coûte 3 fois le prix du détergent normal à Cambridge 🤔. Tous les détergents sont approuvés par les dermatologue, bla bla bla et ne sont pas chers. Seul certaines détergents sont affichés pour les gens avec des problèmes de peau plus complexes, donc pas de « taxe bébé » sur les détergents ici.

Tout ça pour en venir à ma petite anecdote. L’autre jour, je me dépêchais à partir une brassée de couche et comme ma laveuse est toujours réglée au même cycle normal, eau froide, je n’ai pas porté trop attention avant de la partir. Si bien que, je ne sais pas si quelqu’un a accroché le contrôle ou des petites mains ont joué à tourner la roulette, mais le lavage a été fait à l’eau chaude!😮

Pas besoin d’être un génie pour savoir ce que ça donne du linge rouge et blanc, lavé à l’eau chaude… Et oui, le pyjama rouge de Madison était dans la laveuse alors les couches et les inserts sont maintenant roses 😂.

Ça fait changement…

Cath

Bougez-vous assez dans une journée? 🏃 

Bonne question❓ Avant cette année, je vous aurais dit bien sûr! J’ai toujours fait beaucoup de sport, je n’ai jamais arrêté de bouger depuis que j’ai commencé à marcher. Dans les dernières années je m’entraînais à la course ou à vélo 6-7x/ semaines et à Melbourne, même avec Madison on marchait ou allait à vélo presque partout et j’avais l’opportunité de faire du vélo de piste au moins une fois par semaine. Depuis notre arrivée à Cambridge, je n’en suis pas si certaine. La météo est moins bonne, on reste plus souvent à l’intérieur, il n’y a pas de vélodrome… Au moins on se déplace toujours à vélo, mais quand même.

Alors en août, je me suis procuré un capteur d’activités pour savoir à quoi ressemblait mes journées en fin de grossesse.

J’en ai choisi un qui donne aussi la fréquence cardiaque histoire de savoir à quelle point le bébé influençait mon rythme cardiaque. Aussi étant compatible avec mon ordinateur de vélo, je n’ai plus besoin de moniteur cardiaque pour savoir l’intensité de mon effort. Je m’étais dit que ça pourrait être utile quand j’allais recommencer à m’entraîner, un jour, quand j’aurai quelques minutes de libre 🤔… Il faut penser positif!

Ce bracelet d’activités, enregistre aussi le sommeil, donc pas besoin de me rappeler combien de fois j’ai dû me lever pendant la nuit, mon bracelet me le dit sur un beau graphique le lendemain matin. Ce n’est pas précis à 100%, car quand je me lève moins d’une minute, ça compte comme du sommeil léger, il faut dire que je ne suis peut-être pas tout à fait réveillée parfois 😉.

Venons-en à la fonction principale maintenant, les activités. De ce côté, ce n’est pas super précis non plus. N’ayant pas de GPS, les mouvements sont captés par un accélérometre et les patrons de mouvements de certaines ativitées sont reconnus. Par exemple, si je fais du vélo pendant plus de 10 minutes, ce sera détecté. Au niveau du comptage de pas, c’est un peu décevant car marcher en poussant une poussette ou un panier d’épicerie n’est absolument pas détecté. Ce qui fait qu’une journée complète à visiter Londres en poussant la pousette n’équivaut qu’à une petite journée à la maison (environ 5000 pas) alors qu’en réalité c’était plus de 12 000 pas en considérant la distance parcourue.

Si bien que me rendre à vélo à l’épicerie avec les deux filles, faire l’épicerie et retourner à la maison ne compte que quelques pas ici et là. Souvent à mon retour, mon bracelet me dit « bougez » comme si ça faisait une heure que j’étais assise…!😏

J’ai pu voir quelques changements depuis l’accouchement et le fait de s’occuper de deux enfants sur mes journées.

Premièrement, à partir de 1 semaine après l’accouchement, mon ryhme cardiaque au repos avai déjà diminué de 10 battements/minutes 😯! Ce n’est certainement pas parce que j’étais plus en forme mais seulement toute la circulation sanguine requise pour le bébé n’étant plus nécessaire.

Deuxièmement, depuis que je m’occupe des deux, je monte l’équivalent de 14 étages par jour! En plus un étage à la maison ne compte pas pour un étage complet car ce n’est pas aussi haut que dans les grands immeubles, ça veut dire que je monte et descend les escaliers encore plus que ça dans une journée!

Quand Anna aura 3 mois, je prévois recommencer à jogguer un peu, très progressivement, c’est seulement plus pratique avec le babyjogger et il fait trop froid pour faire du vélo. Je vais pouvoir tester la précision de mon bracelet pour la course.

Sinon, j’imagine que dès qu’Anna sera mobile, je vais bouger suffisament à courir après les deux!

À suivre…

Cath

Le solstice d’hiver 🌅

Je trouve ça difficile de me lever avant le soleil, il fait noir et froid, je n’aime pas ça 😴. Le problème c’est qu’à Cambridge, depuis déjà quelques semaines, il ne commence pas à faire clair avant 7:30 (7:45 ce matin). Il faudra attendre jusqu’en février pour revoir de la lumière avant 7:30… 

On dirait que mon système ne veut pas se mettre en marche tant qu’il n’a pas vu le soleil. Ça ne semble pas affecté Madison par contre, elle est prête à commencer la journée vers 6:00, parfois avant 😝. 

Vous avez des trucs pour vous réveiller quand il fait noir le matin?

Catherine

Pourquoi servir un babyccino dans un verre en vitre?!

Petite péripétie de la journée.

Julien a commencé à faire de l’aviron il y a quelques mois, car à Cambridge, c’est ça qu’il y a à faire; pas de vélodrome proche et il commence à faire pas mal froid pour le vélo de route.

Ce matin, c’était la dernière course de l’année et puisque Madison aime beaucoup assister aux « courses de bateaux », comme elle les appelle, on s’est rendu en ville à 9:00 pour voir la course. Même s’il faisait 0°C et qu’il annonçait de la neige 😱.

DSC_4349
La photo date de 6 semaines, il faisait pas mal plus chaud…

Madison et Anna était bien emmitouflées dans des couvertes, à l’abri du vent dans le cargo bike alors elle n’ont pas eu froid. Mady a encouragé tout au long de la course en criant « go daddy go go! », car à vélo, il est facile de les suivre par le chemin le long de la rivière. Les encouragements ont certainements aidé leur performance, ils ont terminé en 3e place sur environ 40 équipes.

Après la course, j’ai décidé que je méritais un bon chocolat chaud pour me réchauffer. Je suis arrêté au centre-ville, je suis allé au stationnement interieur de vélo, celui où ils pretent des poussettes et j’ai remarqué le cargo bike de Ellen, une amie qui a deux enfants chacuns 2 semaines plus jeunes que les nôtres.

Je l’ai appelé et elle n’a pas été très difficile à convaincre de venir prendre un chocolat chaud avec moi. Elle a même suggéré un endoit spécialisé en chocolat, tant qu’à y être!

J’ai commandé un chocolat chaud à la noisette et un babyccino (lait moussé) pour Mady avec quelques flocons de chocolat. J’ai aidé Madison à boire son breuvage, elle a fait très attention donc elle a seulement renverser quelques gouttes. Par la suite j’ai pris quelques gorgées de mon chocolat chaud pendant que Madison continuait de faire semblant de boire dans son verre vide.

Au moment où je disais à Ellen qu’on s’en était bien sortie, il n’y avait pas du lait partout, Mady a échappé son verre sur la table, juste à côté de nos tasses. Le verre n’a tombé que de 15cm de haut, mais ce fut suffisant pour qu’il éclate… C’était donc un aurevoir au délicieux chocolat chaud (😩) car il y avait des éclats de verre dans les tasses. Au moins personne n’a été blessé et les bébés endormis dans les poussettes ne se sont pas réveillés.

On se reprendra pour le chocolat chaud, l’hiver ne fait que commencer!

Catherine

Voici Anna

Bonjour à tous, il y a deux semaines, nous avons accueillis un nouveau membre dans notre famille, soit samedi le 23 septembre. Notre cocotte de 3.605kg (exactement comme sa soeur) est née à 10:11 du matin, heure locale de Cambdrige.

Julien et moi espèrions que le bébé n’allait pas arriver avant le vendredi 22, car ma mère arrivait le 21 et on voulait aller souper avec un couple d’amis qui quittait Cambridge la semaine suivante car il a fini son doctorat.

Il semble que le message a été reçu dans la bédaine car les contractions ont commencés quelques heures après être revenu du restaurant, soit autour de 3:00 du matin… Bon timing!

Disons que je savais que le deuxième pouvait être pas mal plus rapide, mais j’étais un peu sceptique, ayant eu des contractions pendant 30 heures avant que Mady soit née, je me disais que la moitié serait déjà beaucoup mieux. Il n’y avait toutefois pas matière à s’énerver en pleine nuit, on avait amplement le temps de se rendre à l’hopital qui était à moins de 10 minutes en auto alors j’ai laissé dormir Julien pour qu’il soit en forme, anticipant une journée éprouvante.

Vers 8:00 du matin, Julien a proposé d’aller faire un jogg avec Madison dans le baby jogger pour la sortir de la maison car elle n’aimait pas que je sois couchée. C’était un bon plan et je ne pensais encore qu’on en avait pour plusieurs heures même si les contractions étaient de plus en plus fortes et plus fréquentes. Quand Julien est revenu, je lui ai dit de se dépêcher à prendre sa douche et on devait aller à l’hôpital car j’allais bientôt avoir besoin de quelque chose pour gérer la douleur.

N’ayant pas eu de complications au premier accouchement et n’ayant pas de facteur de risques, j’avais planifié accoucher au Birth Centre, l’unité de d’accouchement dans le Rosie Maternity Hospital géré uniquement par des sages-femmes. Les chambres pour accoucher sont très grandes et ont toutes un bain dans lequel on peut accoucher. Si on a besoin d’un épidurale alors il faut changer d’étage pour l’unité « médicale » d’accouchement et pour les césariennes, c’est un autre étage.

Nous sommes arrivés à l’hôpital à 9:15, la sage-femme en charge nous attendait car il demande d’appeler pour avertir  avant de se rendre. Le temps de se rendre, j’étais en douleur! Je voulais essayer le bain mais je me disais que ça allait devoir être miraculeux ou fini rapidement car sinon j’aurais besoin de l’épidurale, je commençais à en avoir assez!

La dernière contraction avant de rentrer dans le bain, j’ai eu l’impression qu’il fallait que je pousse… J’étais très surprise et je me demandais si c’était normal car ayant eu l’épidurale pour Mady, je n’avais pas ressentie cette sensation et dans ma tête il me restait encore quelques heures avant de voir notre bébé. Quand j’ai mentionné ça à la sage-femme, elle m’a dit que le bébé arrivait alors si je voulais aller dans le bain je devais le faire maintenant car si la tête est visible il est trop tard.

37261499492_2849be835d_k

Alors je me suis dépêché à entrer dans l’eau, puis mes eaux ont crevé dans les contractions suivantes et quelques minutes plus tard le bébé était né! Nous avons donc constaté que c’était une fille, il nous fallait donc trouver un nom. Notre choix c’est arrêté sur Anna et suivant la tradition anglaise, nous avons donné un « middle name », Rosie, comme l’hôpital de maternité.

36581113564_ee77d7a29f_z

J’ai bien aimé l’ambiance du « Birth Centre » et le suivi de grossesse du système anglais. Le suivi a été exclusivement avec des sages-femmes à la clinique médicale de notre quartier puisque tout se passait bien. Lors de l’accouchement, il vérifie seulement le coeur du bébé régulièrement pour s’assurer que le bébé n’est pas en détresse, mais c’est tout. Aucun examen gynécologique ou autre intervention tant que tout progresse bien.

Ça n’a évidemment pas été sans douleur, mais ayant été beaucoup plus rapide j’ai récupéré beaucoup plus rapidement. Le séjour dans le « Birth Centre » a été plutôt court. Quand on est prêt, on avise la sage-femme, elle examine le bébé, remplie la paperasse et voilà on est en route pour la maison. Si bien qu’on a quitté l’hôpital autour de 18h la même journée.

Madison et France sont venus nous rejoindre à l’hôpital en après-midi et Mady a bien aimé rencontrer sa petite soeur. Elle aime beaucoup la prendre et lui faire des câlins.

Nous nous adaptons tranquillement à notre nouvelle unité familiale et nous sommes très chanceux d’avoir de l’aide.

À bientôt,

Anna, Madison, Julien et Catherine

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑